Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Décès de Maurice Prat

dimanche 15 mai 2016 par rédaction

Ce dimanche, nous avons appris le décès, à l’âge de 87 ans, de Maurice Prat, ancien trois-quarts centre international du Football-Club Lourdais de la grande époque qui fut aussi sur le plan professionnel le restaurateur réputé de l’Auberge, jouxtant autrefois le stade municipal Antoine-Béguère.

Forte personnalité, Maurice Prat, avec son frère Jean, le célèbre Monsieur Rugby, décédé en 2005, incarnait une des plus illustres familles de l’ovalie. Avec Roger Martine, il forma une paire de centres qui s’est illustrée durant quasiment une décennie sur tous les terrains. Les plus anciens se souviennent de son tempérament de gagneur, passionné par le jeu de passe. La passe c’était chez lui une véritable obsession. Très exigeant avec lui-même, il l’a été aussi avec ses coéquipiers et avec les jeunes qu’il a formés. Comme son frère, il était très attaché à son club et à sa ville. Dans sa carrière, il n’a porté qu’un seul maillot : celui du FCL.

Il fit ses débuts rugbystiques à l’âge de 16 ans au sein de l’équipe juniors entraînée par Henri Laffont qui amena ensuite l’équipe seniors au firmament du rugby national. Défenseur intraitable, il occupa d’abord une place en 3e ligne avant de glisser à l’arrière et enfin au centre. Avec Roger Martine, il analysait tous les lundis les matches de la veille, cherchant les fautes qu’ils avaient pu commettre et les améliorations à apporter. La perfection c’était l’objectif à atteindre. Et ça procurait le dimanche un plaisir immense au public, aussi bien à domicile qu’à l’extérieur.

Le palmarès de Maurice Prat est éloquent : six fois champion de France (1948, 1952, 1953, 1956, 1957, 1958,), trois fois vainqueur de la coupe de France (1950 au poste de 3e ligne), 1951 (au centre), trois fois vainqueur du challenge Du Manoir (1953, 1954, 1956). Il a porté à 31 reprises le maillot de l’équipe de France, il en fut le capitaine en 1958 contre l’Irlande.

Il stoppa sa carrière, comme son frère Jean, à la fin de la saison 1958-1959. Il rechaussa les crampons le 9 mars 1969 contre Lavelanet, en match de poule, jouant au centre à 41 ans, suite à la grève de trois attaquants lourdais. Ce qui n’empêcha pas le FCL de l’emporter largement.

Il était chevalier de la Légion d’honneur, une distinction qui lui avait été décernée en 2006.

Nous présentons à sa famille nos sincères condoléances.