Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Pas de nouveaux ours dans les Pyrénées en 2010, mais....

lundi 3 mai 2010 par rédaction

Hier, nous annoncions qu’il n’y aurait pas de lâchers d’ours cette année. http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article2243 - Aujourd’hui nous vous apportons quelques précisions complémentaires parues dans la presse espagnole. Pas de lâchers d’ours cette année, mais la situation n’est pas aussi claire que cela. Beaucoup de zones d’ombres et d’incertitudes quant aux véritables intentions.

"Prenez l’exemple de l’agriculture, (...) c’est le prototype du malentendu", disait Jean-Louis Borloo en marge d’un point de presse sur le Grenelle.

Malentendu pour qui ?
Les éleveurs des Pyrénées qui sont laissés pour compte face à la problématique de l’ours, où l’Etat manipule dans leur dos, ne vont certainement pas parler de malentendu mais d’actions concertées et volontaires contre leurs intérêts et celui de la biodiversité pyrénéenne.

…/….

Le raisonnement du Ministère en matière de biodiversité des Pyrénées et de préservation de son patrimoine environnemental, n’a pas évolué depuis 25 ans. Sa vision du sujet est basée sur deux axes :

• Des Pyrénées sauvages avec « des vallées impénétrables ». Vision des romantiques du début du 19ème siècle déclinée en son temps dans le tourisme du 20ème siècle par le slogan publicitaire de « Frontière sauvage », ce qui est très loin d’être le cas.

• Une espèce emblématique, l’ours, au détriment de toutes les autres espèces sauvages ou domestiques qui présentent, aux yeux des pyrénéens, autant d’intérêt si ce n’est plus, que l’ours seul.

…./…..

Convaincre les éleveurs… C’est mal parti !
Selon le journaliste espagnol, « avant de réaliser son plan [la France] essaiera de sensibiliser la population de la zone, et de l’informer avec précision de toutes les actions envisagées. Si ce travail d’information publique est favorablement accueilli, la France s’évitera ainsi les mauvais moments qu’elle a connus avec les dernières réintroductions, fortement rejetées par la population locale ».

Nous pouvons dire, sans beaucoup nous tromper, qu’il sera pratiquement impossible de convaincre les éleveurs. Pour convaincre, il faudrait qu’il y ait dialogue et écoute des principaux intéressés et un climat de confiance instauré.
…/….

En savoir plus : http://www.pyrenees-pireneus.com/Ours-Pyrenees-pas-de-lachers-en-2010.html

Louis Dollo