Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Gazost : un important glissement de terrain isole le hameau d’Aranou

samedi 28 février 2015 par rédaction

Hier, vers 14h, une coulée de boue a déferlé de la montagne sur près d’un kilomètre, coupant l’accès au hameau d’Aranou, situé en amont du village de Gazost, dans la vallée de Castelloubon. Ce secteur qui comprend une quinzaine de maisons avec une vingtaine d’habitants a été coupé du monde suite à l’affaissement d’un pan de montagne. Les secours sont intervenus rapidement. Fort heureusement, on ne déplore aucune victime. Deux maisons situées à la sortie du hameau ont été évacuées. D’autres évacuations par hélicoptère ont été opérées, dont celle d’un frère et d’une sœur, gravement malades et qui ont été conduits à l’hôpital de Lourdes. Les autorités se sont déplacées. On notait la présence de la préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, de la sous-préfète Isabelle Rebattu, de Michel Pélieu, président du conseil général, du colonel du groupement de gendarmerie ; de Josette Bourdeu, maire de Lourdes et conseillère générale du canton de Lourdes-Est, des responsables RTM (Restauration des terrains en montagne). Tous se sont retrouvés autour de Pierre Darré, le maire de Gazost, lequel craint beaucoup que les habitants du hameau soient isolés pour un long moment.

Cet éboulement est consécutif aux importants ruissellements résultant des récentes pluies qui ont gonflé plusieurs sources. Le ruisseau Le Neez qui pourrait être bloqué par des embâcles constitue une menace supplémentaire. Dans ce secteur, se trouve aussi la conduite qui alimente les eaux des Thermes d’Argelès-Gazost, établissement situé 21 km en contrebas. Il faut espérer qu’elle ne sera pas affectée à quelques semaines de l’ouverture de la saison des cures. Bien évidemment, l’état de catastrophe naturelle va être demandé.