Site d’informations en ligne, sur Lourdes et le Pays de Lourdes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Bruits et chuchotements...

jeudi 25 mars 2010 par rédaction

Gendarmerie : le tournant
On en parlait depuis quelque temps, il semble que ce soit officiel depuis hier : la brigade de gendarmerie de Lourdes et la Brigade Motorisée de Saint-Pé-de-Bigorre devraient disparaître en août prochain. La brigade de gendarmerie de Lourdes sera remplacée par un PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) dont la mission sera totalement différente. La brigade motorisée de Saint-Pé - autrefois brigade motorisée de Lourdes - est supprimée. Ses fonctionnaires pourraient être déplacés vers Lannemezan et La Barthe de Neste. Ces suppressions sont la conséquence de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques). On vit là un tournant dans l’histoire de la maréchaussée. Où seront rattachées les communes de Lourdes-Est, Lourdes-Ouest et Saint-Pé ? Pour l’heure, rien ne semble arrêté, en tout cas c’est la grande muette. On évoque le possible rattachement à la brigade d’Argelès ou à celle d’Ossun voire de Tarbes. Va-t-on en parler ce soir, à la séance publique du conseil municipal de Lourdes ? Une motion sera-t-elle déposée ? Ça semblerait bien tard. Comme pour la fermeture du PN 181...

Que nous réserve la séance du conseil municipal de ce soir ?
Il se passe toujours quelque chose en séance publique du conseil municipal de Lourdes. Soit autour de la table communale où les échanges verbaux sont souvent mordants ou vociférants entre l’opposition et la majorité. Soit dans le public où on vient parfois manifester son mécontentement en déployant par exemple des banderoles ou pour écouter et retenir les propos des édiles lourdais, et notamment du chef. Soit encore dans la rangée réservée à la presse où s’installent désormais des plumitifs(ves) en herbe qui n’hésitent pas à se comporter en pays conquis, adoptant des attitudes provocantes voire insultantes à l’égard des anciens. Après, ils (ou elles) s’étonnent de recevoir par média interposé des volées de bois vert. Leur seule réponse : "Aïe, maman bobo !..." (main courante, menace de dépôt de plainte, etc.). Ce soir, nous aurons l’occasion de constater s’il y a du progrès dans la tenue et le respect. Nous vous le dirons en direct-live, à partir de 18h30, si la connexion internet fonctionne.

Mutualisation CCPL/Ville de Lourdes
A l’ordre du jour de la séance publique du conseil municipal de ce soir figure, entre autres, la mutualisation des services entre la communauté des communes et la ville de Lourdes. Cette question avait été débattue lors de la dernière réunion du conseil communautaire de la CCPL (voir notre compte-rendu. Des propos sévères avaient été portés par Georges Castres, vice-président et maire de Julos, contre l’administration de la ville de Lourdes. Le vote avait traduit une méfiance à l’égard de la ville principale (La mutualisation avait été votée par les délégués de Lourdes, Adé et Bartrès ; les délégués de Poueyferré et Barlest s’abstenant ; les délégués des six autres communes de la CCPL votant contre ; ce qui donnait après correction 19 voix pour, 11 contre et 4 abstentions). Ce soir, on attend que le maire Artiganave intervienne pour défendre ses fonctionnaires. C’est la moindre des choses. Quant à l’opposition, quelle sera son attitude ? Voilà un autre dossier à suivre de près.

CCPL : bruit de départ
La dernière réunion du conseil communautaire a laissé visiblement des traces. Ainsi, Jean-Claude Beaucoueste, maire de Saint-Pé-de-Bigorre, ne cache plus son intention de vouloir quitter la CCPL pour rejoindre la Communauté de Communes de la Vath Vielha rassemblée autour de la commune voisine de Montaut dans les Pyrénées-Atlantiques et dont le président est Alain Caperet, maire de Montaut, bien connu à Lourdes. Par ailleurs, Jean-Claude Beaucoueste n’hésite pas à glisser des peaux de banane sous les pieds des délégués lourdais, faisant observer que les Lourdais désignés pour siéger au Pays de la vallée des Gaves ne venaient jamais aux réunions alors que M. Artiganave se plaignait que la ville de Lourdes ne soit pas mieux représentée au sein de cette structure du Pays. Reste à savoir si le départ de Saint-Pé peut se faire. Qu’en pensent les délégués des neuf autres communes de la CCPL ?

G.M.